Dites stop aux pellicules !

Parmi tous les problèmes, le plus inesthétique reste les pellicules qui tombent sur les épaules. Difficile de les camoufler, il faut soigner le cuir chevelu en profondeur avec des produits et une routine adaptée

Les pellicules :

Les pellicules sont des particules fines de peau qui se détachent du cuir chevelu et tombent le long des cheveux. Elles relèvent souvent d'une régénération trop fréquente et trop rapide de la peau du cuir chevelu. Si le sébum sécrété est en trop faible quantité, le cuir chevelu est sec, il démange, tiraille, rougit, ce sont alors des pellicules sèches qui sont évacuées. À l'inverse, si la sécrétion de sébum est trop forte, les pellicules sont épaisses et grasses. 

L'origine des pellicules :

Il existe plusieurs origines à l'apparition de pellicules, soit elle est inexpliquée, soit il s'agit d'un cycle normal et régulier : saison, alimentation, maladies, périodes de stress, soit cette apparition résulte d'un champignon type psoriasis, dermite ou pityriasis. Dans tous les cas, il est recommandé de procéder à un traitement sous forme de cure, et plus particulièrement via un dermatologue en cas de soupçon de champignons.

Attention :

- Si vos pellicules sont dues à un champignon, sachez qu'il est impossible de s'en débarasser, il s'agit seulement de le rendre inactif grace à des composés chimiques. Mais si vous venez à être à nouveau en contact avec ce champignon, il faudra refaire le traitement. 
- Les pellicules ne font pas tomber les cheveux, si vous rencontrez un problème de chute capillaire, consultez un dermatologue. 

Les causes :

Concernant les pellicules relevant d'un cycle de renouvellement trop fréquent, les causes peuvent être diverses en plus de votre mode de vie : Shampoing et brushing trop agressifs ou trop fréquents, l'utilisation de profuits fixants, colorations agressives, les coups de brosses répétés ou les coiffures serrées. On ne peut donc que vous conseiller d'être douce avec votre chevelure et d'utiliser des produits de soins naturels

Les traitements classiques :

L'idéal est d'avoir recours à des shampoings traitants ou des lotions spécifiques. Votre shampoin antipellicullaire doit contenir ces actifs : un anti-fongique type zinc pyrithione, un actif apaisant type calendula, un kératolityque qui s'attaque aux squames type acide salicylique, un actif anti-séborrhéique type saule et un agent de soin qui nourrit et hydrate la fibre capillaire type huiles végétales.

À savoir ! Attention, les shampoings antipelliculaires nécessitent un temps de pose souvent non respecté par les utilisateurs.

Procéder au shampoing :

Brosser ses cheveux est le B.A-B.A du processus, on élimine les résidus. Puis on mouille la chevelure, avant de masser le shampoing antipelliculaire uniquement sur le crâne avec la pulpe des doigts. Veillez à ne pas trop utiliser de quantité de shampoing, rincez immédiatement puis procédez à un second shampoing que vous laissez poser entre 3 et 5 minutes. Il existe également des sérums pour le cuir chevelu qui complémente le shampoing traitant. Ce type de shampoing s'utilise sous forme de cure ! Et non de façon permanente, vous devriez observer des effets au bout de 15 jours d'utilisation à raison de 2 applications par semaine. 

À savoir ! Évacuez toute forme d'alcool dans vos produits capillaires sous peine de dessécher le cheveu et de nuire au traitement. 

Les solutions naturelles :

La nature regorge d'ingrédients et de molécules incroyablement puissantes, ainsi, votre lutte contre les pellicules peut se poursuivre dans une routine plus naturelle. Les huiles essentielles dont celle de Tea tree qui assainit et purifie, antiinfectieuse et antiinflammatoire, il suffit d'en ajouter quelques gouttes dans une lotion à masser sur le crâne. 

Le + : Évitez les chapeaux et casquettes, nettoyez régulièrement vos peignes et brosses, résistez à la tentation des démangeaisons.